Centre oecuménique Saint-Marc Grenoble
http://centresaintmarc-grenoble.fr/spip.php?page=imprimer_rubrique&id_rubrique=3

Qui sommes-nous ?



Association Centre œcuménique Saint-Marc

 

15 décembre 2016 2016 par Bertrand Missemer

Association, loi 1901, ayant pour but l’animation et la gestion du centre œcuménique (voir statuts)

Un comité d’animation est constitué pour programmer des conférences/débats sur des thèmes choisis, des réunions, des spectacles et des expositions.

Membres fondateurs

- Eglise Protestante Unie de Grenoble
- Eglise Catholique de Grenoble

Membres de droit

- Commission des Eglises chrétiennes de l’agglomération grenobloise
- Conseil pastoral de la paroisse Catholique de la Sainte-Trinité
- Prêtre Catholique nommé par la paroisse
- Pasteur de l’Eglise Protestante Unie de Grenoble
- Association diocésaine de Grenoble (copropriétaire)
- Union nationale des Eglises Protestantes Unies de France (copropriétaire)
- Eglise Anglicane
- Pasteur de l’Eglise Anglicane de Grenoble

Membres adhérents

- Personnes physiques ou morales, utilisatrices du centre, à jour de leur cotisation et admis par le Conseil d’Administration.

Composition du Conseil d’Administration

(voir contacts)

Mission de l’association

Mission définie par une charte et qui se concrétise suivant trois secteurs d’activité, faisant du Centre :
- un espace de dialogue où différentes communautés se rencontrent et vivent ensemble
- un espace de spiritualité où différentes Eglises célèbrent leur culte propre et se donnent plusieurs occasions de prière commune au cours de l’année
- un espace de formation et d’information ouvert sur le monde, pour aider chacun dans son cheminement personnel et communautaire.

L’association fait appel aux Eglises, mouvements, communautés que le centre accueille, mais aussi à tous ceux et celles qui veulent faire progresser, dans un véritable esprit oecuménique, la recherche patiente des chemins de vérité et, ainsi, donner à chacun les moyens de choisir, ne pas imposer mais faire en sorte que les solutions ou les choix les plus vrais émergent.

Un règlement intérieur permet un respect réciproque de la vie du centre.



 


Histoire du centre œcuménique Saint-Marc

 

24 février 2016 2016 par Bertrand Missemer

Comment est né le Centre oecuménique Saint-Marc à Grenoble ?

1954

Existence d’une paroisse catholique du secteur dont les deux prêtres de la Mission de France, Georges MOLLARD et Francis CORRENWINDER, sont attentifs aux difficultés de vie des habitants du quartier et à leurs initiatives :

  • union de quartier,
  • centre aéré,
  • association de parents d’élèves, ... Leur église, ancienne ferme aménagée, est fréquentée par tous (catholiques, protestants, non-croyants).
JPEG - 14.9 ko
L’ancienne ferme qui servait de lieu de culte avant la construction du Centre

Des lieux de réflexion et de dialogue se multipliaient dans la ville autant que dans la mouvance des Eglises. Des groupes divers animaient des discussions et des actions où se rencontraient des catholiques, des protestants et bien d’autres hommes et femmes de conviction, désireux de s’impliquer dans la vie politique et sociale (Mouvement Jeunes Femmes, Planning Familial, Christianisme Social, Vie Nouvelle, …).

L’un des groupes les plus anciens, les Chrétiens dans la cité, a organisé un grand nombre de débats publics très suivis avec le souci de conjuguer engagement politique et réflexion théologique. A tout cela, le protestantisme local (Eglise Réformée en particulier) participait activement, mais il se préoccupait aussi des conditions de son existence de minorité dans une agglomération en plein développement qu’un plan d’urbanisme cherchait à remodeler.

Juin 1963

Le Conseil presbytéral de l’Eglise Réformée, sous la présidence du pasteur Paul KELLER, confirme la création d’un centre de rassemblement (cultuel et divers) dans le quartier Malherbe. Attente de l’arrêté du plan d’urbanisme en vue des Jeux Olympiques.

Septembre 1964

La paroisse catholique Saint-Marc, dont Emmanuel MAGNIN, puis Paul BOUVERON étaient les prêtres successifs, met à disposition de l’Eglise Réformée des locaux pour des réunions du secteur sud, rassemblant 60 à 80 personnes.

Février 1965

Le plan d’urbanisme nécessite de déloger la paroisse catholique Saint-Marc pour la réinstaller dans le quartier. Les pouvoirs publics prennent en considération la demande de l’Eglise Réformée pour l’acquisition d’un terrain. En même temps, mûrit le projet d’une construction en commun Eglise Catholique-Eglise Réformée.

Mai 1965

La ligne de conduite concernant le projet immobilier commun dans le quartier Malherbe est formulée. Décision du Conseil Presbytéral de l’Eglise Réformée du 16 juin 1965 est agréée par l’Evêché.
Les perspectives des J.O. accélèrent le processus d’urbanisation du quartier Malherbe.

Un terrain d’environ 3000 m2 est proposé aux deux Eglises pour la création d’un Centre oecuménique. Des logements pourront être mis à disposition dans les immeubles voisins.

Automne 1965

Les pouvoirs publics demandent un avant-projet avant fin 1965. Mise en place d’un programme et d’un avant-projet.

Trois points essentiels des discussions qui ont été parfois vives, et des décisions qui furent prises :

  1. Réaliser le projet avec le souci de pratiquer un œcuménisme sans confusion. Ne pas gommer les différences, ni édulcorer les identités.
  2. Prévoir une distribution des locaux afin de faire ensemble tout ce que l’on souhaite faire ensemble sans y être obligé. Pas de locaux réservés ou sacrés, mais définir des affectations prioritaires.
  3. Pouvoir mettre l’ensemble des locaux à la disposition, non seulement des Eglises, mais des associations du quartier.

5 novembre 1965

L’assemblée générale extraordinaire de l’Eglise Réformée décide de la construction en commun avec l’Eglise catholique.

1966

Accord sur une répartition des millièmes de propriété entre l’Eglise Réformée de France et l’Association diocésaine de Grenoble dont Mgr Gabriel MATAGRIN était l’évêque, en se basant sur la surface totale du terrain, soit 3500 m2 , fixé en 1975 à 289 millièmes pour l’ERF et 711 millièmes pour l’ADG.

Décembre 1966 : Permis de construire

Mars 1967 : Début des travaux

28 janvier 1968

Inauguration en présence d’une assemblée qui remplissait les 3 volumes communicants du rez-de-chaussée.
Puis, utilisation partielle à l’occasion des Jeux Olympiques :

  • service d’information et de documentation,
  • exposition sur l’œcuménisme,
  • exposition biblique sur le livre de l’Exode,
  • offices quotidiens en plusieurs langues,
  • tables rondes et autres discussions sur des thèmes très divers. Pendant 15 jours, plusieurs centaines de Grenoblois et d’étrangers, de touristes et de curieux, ont pu échanger et être accueillis au Centre Œcuménique.

1971 -1972

Tenus de congrès théologiques ou politiques, grève de la faim des militants du Secours Rouge, colloques contre la peine de mort ou pour l’accueil des étrangers, rencontres inter religieuses, ...

L’esprit du Centre Œcuménique Saint-Marc

[(Catholiques et Protestants se sont mis d’accord pour que, sous un même toit, les deux Eglises puissent :
-  d’une part, continuer à exercer leurs activités respectives
-  d’autre part, développer des relations, des activités et un travail commun dans tous les domaines où la chose est possible. )]

« Faire ensemble tout ce que l’on peut faire ensemble, sans être obligé de tout faire ensemble ».

De plus, le Centre Saint-Marc devait permettre que se développe sur l’ensemble de la ville, des relations plus étroites entre catholiques et protestants qui, déjà depuis longtemps, entretenaient des relations et avaient des réunions éparses.

Enfin, les locaux devaient être mis à la disposition d’organismes et associations non confessionnels qui pourraient en avoir besoin.

Pour gérer cet ensemble, un comité mixte de gestion (50% catholique / 50% protestant) agissant par délégation de pouvoir des deux Eglises, a été constitué. Ce comité mixte de gestion a laissé la place à un comité d’administration au moment de la création de la structure associative « Centre oecuménique Saint-Marc ».

Le Centre oecuménique a accepté d’héberger d’une façon permanente et dès son ouverture, l’Eglise Anglicane qui est devenue le troisième partenaire du Centre. D’autres associations œcuméniques sont également domiciliées dans le Centre.

Une charte commune a été établie afin que le centre œcuménique puisse faire valoir son identité.

Le Centre se veut lieu de rencontre, de réflexion et de prière commune pour les chrétiens de différentes Eglises s’efforçant de suivre ensemble le Christ.



 


Brève histoire de l’œcuménisme

 

17 septembre 2015 2015 par Henri Callies

Un peu d’histoire, le Centre œcuménique Saint-Marc dans la marche vers
l’Unité des chrétiens.

Ruptures entre Eglises

L’Eglise chrétienne a rapidement subi des cassures au cours de l’histoire.
Les ruptures les plus importantes sont :
- au XIe siècle, la rupture entre les Eglises d’Occident et d’Orient qui sont devenues l’Eglise catholique et l’Eglise orthodoxe,
- puis au XVIe siècle, lors de la Réforme, la séparation des Eglises protestantes et anglicane d’avec l’Eglise catholique.
Les Eglises ont vécu ces séparations sur des modes parfois violents, dans une ignorance croissante ou une indifférence distante. Les différences entre elles se sont durcies.

Naissance du mouvement œcuménique

Au début du XXe siècle, à l’initiative des Eglises protestantes en mission, est né le mouvement œcuménique, dans le but de retrouver le caractère universel de l’Eglise et son Unité.

Le mouvement œcuménique repose sur la prière de Jésus : 
"Que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi et je suis en toi, afin que le monde croit que tu m’as envoyé."
Jean 17,21

Entrer dans cette prière de Jésus est le premier pas indispensable à la marche vers la communion.

Marche vers l’unité

L’Eglise catholique est entrée dans le mouvement œcuménique avec le Concile Vatican II en 1962 et le décret sur l’œcuménisme Unitatis Redintegratio qui apporte la notion de "hiérarchie des vérités" et situe la recherche de l’unité dans le respect des différences considérées comme des richesses.

Le chemin vers la pleine communion a soulevé des enthousiasmes, des impatiences et des oppositions. Des textes et des accords importants entre Eglises ont été signés, permettant de préciser ce qui est commun et les différences que l’on considère comme séparatrices.

Les relations entre les Eglises évoluent, les dialogues s’approfondissent en dépassant peu à peu les soupçons et les caricatures.

Initiatives œcuméniques

Les groupes bibliques œcuméniques sont nombreux et la traduction œcuménique de la Bible, la TOB, est le magnifique aboutissement d’un immense travail entre Eglises.

Des organismes internationaux comme le Conseil œcuménique des Eglises, et plus récemment, le Forum chrétien mondial sont nés de ces dialogues pour une recherche théologique et une meilleure connaissance dans la foi.

Des associations humanitaires comme l’ Action des chrétiens pour l’abolition de la torture (ACAT) ou la Cimade pour l’accueil des migrants ont une action bien reconnue pour n’en citer que quelques-unes.

Localement, des associations se sont créées pour "éviter de faire séparément ce qu’on peut faire ensemble".

Le centre œcuménique Saint-Marc à Grenoble

Depuis environ 45 ans, le Centre œcuménique Saint-Marc est le lieu de rencontre, de dialogue, de débat sur les questions de foi et de société.
Il est aussi le lieu de célébrations des différentes Eglises qui vivent sous son toit et des célébrations œcuméniques pour l’agglomération grenobloise. Il héberge des associations œcuméniques.



 


Eglises membres et associations accueillies

 

14 novembre 2017 2017 par Isabelle Villecourt-Sibilot

Le Centre œcuménique Saint Marc est né de la volonté des Églises catholique, protestante puis anglicane d’être présentes ensemble dans le quartier et dans l’agglomération pour témoigner d’une marche commune vers l’unité.

[(

Eglises membres

)]

**Paroisse catholique La Sainte-Trinité

  • Messe, le dimanche à 9h30
  • Secrétariat : 6 avenue Malherbe, 38100 Grenoble
  • Tél : +334 76 25 35 33
  • www.saintetrinite-grenoble.fr
  • Père Philippe Mouy, Tél. +334 76 54 36 75

**Eglise protestante unie de Grenoble

  • Culte, le dimanche à 9h (sauf juillet et août)
  • Secrétariat : 2, rue Fourier, 38000 Grenoble
  • Tél : +334 76 42 29 52 Mail : accueil chez epudg.org
  • www.eglise-protestante-unie-grenoble.fr
  • Pasteur Joël GEISER, Tél. +334 76 56 60 59
  • Pasteur Hervé GANTZ, Tél. +334 76 85 46 02
  • Pasteur Marie-Pierre VAN DEN BOSSCHE, Tél. +337 68 63 16 02
  • Pasteur François DIETZ, Tél. +334 76 34 64 93

**Eglise Anglicane (English speaking Church of Grenoble)

  • Culte anglican, le dimanche à 10h45 avec
  • Crèche, école du dimanche et groupe d’ados 
  • www.grenoblechurch.org
  • Révérend Bob Hurley, Tél. +339 66 89 03 27

[(

Eglise hébergée

)]

  • Église Presbytérienne Coréenne, Culte, le dimanche à 17h

[(

Associations œcuméniques hébergées au centre œcuménique Saint-Marc

)]



 


Lien avec l’union de quartier Malherbe (UHQM)

 

18 mai 2015 2015

Le centre oecuménique Saint-Marc est implanté dans le quartier Malherbe et s’associe de temps en temps à certaines de ses activités.

Le centre a entretenu dès le départ des liens privilégiés avec l’union des habitants du quartier Malherbe dont un de ses représentants siège au conseil d’administration de l’association.



 


Mentions légales

 

6 avril 2015 2015 par Mathilde Henry

Voici les mentions légales et conditions de respect de la vie privée des visiteurs de notre site.

Editeur du site

Conception et développement

- Conception : Mathilde Henry : Agence web Bonnenouvelle.fr
Tél. : + 334 83 16 07 20
- Entreprise individuelle Siret 434 982 450 00034
- Développement Spip : Reda Aourag
- Gestionnaire de contenu Spip version 3, logiciel libre distribué sous licence publique générale (GNU ou GPL pour General Public License en anglais).

Hébergeur

- Nursit SARL
2 allée du clos des Hydrangeas
59700 Marcq-En-Baroeul
- Les contacter
- Nursit est une société au capital de 10 000 €
- RCS Roubaix-Tourcoing - SIREN 539438432 00012

Protection des données personnelles

Les informations vous concernant nous sont réservées et nous nous engageons à ne pas céder ces données à des tiers.

Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et de suppression des données vous concernant (articles 27 et 34 de la loi du 6 janvier 1978 Informatique et Libertés).
Pour l’exercer, veuillez envoyer un e-mail avec le lien de contact situé en bas de chaque page.



 


Conception et développement : bonnenouvelle.fr

http://centresaintmarc-grenoble.fr/spip.php?page=imprimer_rubrique&id_rubrique=3